Info

Quand les tempêtes de la crise financière ont commencé à souffler en 2007, Isabelle Fremeaux et John Jordan se sont lancés sur les routes européennes pour faire l’expérience de vies post- capitalistes. Ils n’étaient pas à la recherche d’un pays de nulle part, d’un modèle universel ou d’un avenir parfait, mais voulaient rencontrer des communautés qui osent vivre différemment, malgré cette catastrophe qu’est le capitalisme. Pendant sept mois, ils ont voyagé et visité onze communautés et projets. D’un Camp Climat installé illégalement aux abords de l’aéroport d’Heathrow, jusqu’à un hameau squatté par des punks Cévenols, en passant par une communauté anglaise à très faible impact écologique, des usines occupées en Serbie, un collectif pratiquant l’amour libre dans une ancienne base de la Stasi ou une ferme ayant aboli la propriété privée, Isabelle Fremeaux et John Jordan ont partagé différentes manières d’aimer et de manger, de produire et d’échanger, de décider des choses ensemble et de se rebeller. Avec le maire d’un village espagnol qui avait exproprié les terres du duc local, avec les élèves en charge d’une école anarchiste et le facteur philosophe de la Libre Ville danoise de Christiania, les auteurs ont vu vivre dans les interstices invisibles du système dominant des Utopies bien vivantes. De cette expérience a émergé un film-livre (le DVD est fourni avec l’ouvrage). Le texte est un récit de voyage captivant, analysant les communautés, leurs pratiques et leurs histoires. Le film est un docu-fiction, tourné pendant le périple, prenant la forme d’un road-movie poétique situé dans un futur post-capitaliste. Les personnages et les lieux circulent du livre au film. Dans Les Sentiers de l’Utopie, les mots et les images jouent avec les frontières entre présent et futur, imagination et action. Cette publication unique nous donne envie de vivre d’autres vies, et nous met au défi de commencer dès aujourd’hui.

ENGLISH

As the global financial crisis surfaced in 2007, we journeyed for 7 months across Europe to investigate and experience examples of post-capitalist living – from a direct action Climate Camp set up illegally on the edges of Heathrow airport to a hamlet squatted by French punks, an off grid low impact permaculture community to occupied self-managed Serbian factories, a free love commune in an ex Stasi base to a farm where private property had been abolished, we shared different ways of loving and eating, producing and sharing things, deciding together and rebelling. We were not looking for escapist Neverlands, blueprints for a perfect future or universal systems, but communities who simply dare to live differently, despite the catastrophe of capitalism.

From this experience came our film-book, fusing reflective travel writings with an attached DVD. Whilst the book is a rich travelogue, analyzing the communities, their practices and their histories, the film is a magicorealist road movie set in an imagined post-crash future but shot in the style of a fictional documentary during the journey.

2 réflexions sur “Info

  1. Merci à vous pour votre livre dvd si passionnant et qui nous interresse au plus haut point.
    artiste marionnettiste, je fais partie de l’association l’Usinotopie qui se questionne sur la place de l’artiste dans la société d’aujourd’hui. Nous sommes installé dans un bâtiment industriel à VILLEMUR SUR Tarn (35 km de Toulouse) et accueillons des artistes en création.En questionnement permanent nous tentons de creer un espace et une terre d’accueil pour creer du lien. Nous aimerions beaucoup vous recevoir à l’Usinotopie lors de votre passage à Toulouse. Ce serait pour Villemur un évènement important car ici les usines ferment (voir les reportages sur l’Usine MOLEX diffusé sur les chaines nationnales qui montrent le combat des ouvriers victimes de delocalisation) et l’Utopie nous semble plus que nécessaire aujourd’hui .
    Votre livre nous donne le courage de mener nos projets jusqu’au bout et permet de croire que le changement est possible.
    Si vous acceptiez notre invitation, nous pourions organiser une discussion pour parler de votre exeprience et vos projets.
    Nous pouvons aussi faire une projection…
    Bien à vous
    isabelle

  2. Miller

    MERCI !!!! MERCI MERCI MERCI…
    Je ne sais pas tellement comment vous dire plus que ça…
    J’ai découvert « Les sentiers de l’Utopie » grâce à ma belle-mère, qui dans une grande inspiration, me l’a offert un Noël, l’air de rien…
    Le livre a traîné dans mes papiers un bon 6 mois avant que je ne me décide à l’ouvrir, et à le lire, le matin, dans mon bus qui m’emmène au boulot…
    Il est vite devenu le compagnon des petits instants volés dans la frénésie du quotidien de ma vie certes militante, mais malgré tout bien rangée…

    Et rapidement… il m’a retourné la tête !!!!
    J’avais un peu peur, j’avoue, d’une description angélique de lieux déjà emblématiques de luttes ou en tout cas de conception de la vie en société, pour inventer d’autres possibles…
    Et bien, non, ce que j’ai trouvé dans votre livre, c’est un magnifique témoignage de ce que ces constructions collectives sont de l’intérieur, avec leurs faiblesses et leurs difficultés qui font aussi ce qu’elles sont, et les joies, bonheurs, qu’elle construisent à pas de fourmi…

    Un matin, dans mon bus qui m’amenait au boulot, je lisais un des chapitres des « Sentiers de l’Utopie »… Arrivée sur mon lieu de travail (j’ai de la chance, je travaille juste à côté d’un grand parc magnifique), impossible d’aller m’enfermer dans mon bureau pour ma journée de boulot (qui est pourtant, je ne peux pas me plaindre, d’une grande richesse…).
    Mais non, définitivement, ce n’était pas possible… Alors je me suis laissée entraînée dans le parc, à la petite brume du matin qui s’accroche aux cîmes des chênes… Assise sur un banc dans la rosée du matin, j’ai continué ma lecture dans le froid, jusqu’à me sentir comme connectée à ce qui se passait autour de moi…
    Un instant magique !!!

    Je ne prétends pas que la lecture de votre récit de voyage dans des tentatives d’utopies modernes a changé ma vie, mais en tout cas, elle a ouvert des petites fenêtres dans mon esprit, qui resteront désormais ouverte, prête à se faire coloniser par d’autres envies de faire, vivre, partager, découvrir autrement…
    Et pour ça, je voulais vous dire un GRAND merci !!!!

    J’espère que depuis, vous avez vous aussi trouver un mode de vie qui vous corresponde et vous enrichisse…
    Peut-être ne recevrez-vous pas ce message personnellement, mais en tout cas, j’espère que cette énergie que vous faites circuler dans ce bel écrit vous parviendra, et vous nourrira, encore un peu plus, sur le chemin de l’Utopie… qui mérite bien une vie pour être parcouru…

    Bonne suite, donc…
    Manue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s